Profil du patient geek/connecté

patient geek

Les patients de nos jours sont plus informés, plus impliqués qu’avant. Ils sont capables de mieux comprendre les diagnostics et les solutions proposées par le médecin et peuvent participer à enrichir l’échange grâce à l’information qu’ils puisent de l’internet.

 

Impact de l’internet sur la relation patient/médecin

Internet est devenu la source d’information principale sur la santé.  En effet, le développement de l’Internet-santé a contribué à la transformation de la médiation opérée par les médecins par rapport à l’information et leur rôle dans le processus de soins. La relation entre médecin et patient a alors pris un autre tournant et depuis on s’est penché sur une dimension où le bien-être des patients est au coeur de toutes les solutions.

 

Que cherchent-t-ils sur internet ?

Les patients qui se connectent sur internet avouent qu’ils sont en quête d’information fiable pour dilapider leur doute et hésitation à prendre des décisions. Ceux qui recherchent des renseignements sur les pathologies, les traitements, les habitudes de vie, les procédures chirurgicales, ou encore, les ressources médicales et alternatives, ça leur permet aussi de prendre en charge leur santé ou celle de leurs proches.

 

Profil de patient geek

Il existe plusieurs profils de patients geek connectés :

Celui qui sait tout sur sa maladie ou plutôt qui croit tout comprendre, ceux que les médecins appellent patients devenus « experts » de leur situation. Tellement ils fréquentent assidument les sites spécialisés et partagent avec d’autres patients sur des forums, ils sont devenus des experts. Mais leurs recherches et connaissances ne mettent pas en péril leur confiance en leurs soignants. Ils veulent seulement davantage s’impliquer.

Le deuxième type est le patient qui cherche les infos sur les forums. C’est le genre d’individu qui aime donner son avis et  alimenter le débat sur des forums, des blogs, des groupes Facebook et sur Twitter. Sous l’anonymat, il peut par exemple partager sur des sujets sensibles (santé mentale, sexualité, etc.)

Le troisième profil est celui du grand consommateur d’infos santé, ce véritable « addict » de l’information médicale en ligne. C’est le genre qui se laisse facilement aller à l’autodiagnostic et à l’automédication. Il faut donc lui indiquer les sites de confiance sur lesquels il peut se renseigner. Mais le point commun entre tous ces patients, c’est qu’ils peuvent en général recourir aux plateformes de rdv patient en ligne.

 

Avis des médecins

Un récent sondage nous apprend que trois quarts des plébiscitent l’autodiagnostic et apprécient que les patients soient acteurs de leur santé en intervenant le plus possible dans leur traitement et le suivi de leur maladie. On estime aussi que 1,3 million de vies pourraient être sauvées dans le monde d’ici  2020 grâce à ces appareils portables en France qui ne sont pour l’instant prescrits qu’à 5% des patients.