Généralistes : comment partager les infos de son patient avec ses confrères

Le partage des données de santé est indispensable pour les médecins, il leur permet d’échanger les avis et facilite l’établissement exact des diagnostics. Aujourd’hui, la communication entre praticiens et paramédicaux est devenue plus efficace grâce aux interfaces en ligne permettant un stockage illimité de fiches de patients.

 

Le partage des données de santé entre médecins et paramédicaux

 

Selon articles 5 et 69 du Code de Déontologie Médicale, l’exercice de la médecine est, pour le praticien, éminemment personnel. Le patient ne peut être toujours suivi, ni accompagné, ni traité par le médecin de façon individualiste.

Ainsi, en dehors du médecin, des professionnels para-médicaux (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes etc…) prennent à leur tout en charge les patients. Donc ils auront besoin d’informations sur l’état de celui-ci.

Compte tenu de l’importance du secret professionnel/médical qui couvre « l’ensemble des informations concernant la personne venues à la connaissance du professionnel de santé … » (article L1110-4 du Code de la Santé Publique), le partage entre les confrères et paramédicaux ne doit se faire que pour le bien du patient.

 

Force est donc de constater que le partage de l’information médicale sur internet entre professionnels de santé via des interfaces s’est imposé, dans la pratique quotidienne, dans le but d’assurer le bon déroulement des soins et d’améliorer leur qualité dans l’intérêt des patients.

 

Il faut savoir conformément au Code de la Santé Publique que les « professionnels de santé » sont les médecins, les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes, les pharmaciens, les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes, les pédicures-podologues, les ergothérapeutes, les psychomotriciens, les orthoptistes, les orthophonistes, les manipu-lateurs radio, les diététiciens, les aides-soignants, les auxiliaires de puériculture, les ambulanciers et les assistants dentaires.

 

Objectifs du partage de données de patients en ligne

 

Le but de partage de données de patients en ligne entre médecins et paramédicaux est le must de l’efficacité des soins. Mais, ils doivent surtout se limiter aux données « nécessaires, pertinentes et non excessives », en rapport direct avec le domaine d’intervention de chaque professionnel de santé, comme les fiches de patients en lignes et les diagnostics établis.

Les messageries sécurisées conçues pour les professionnels de santé ont été créées depuis une quinzaine d’années déjà et sont entrées dans les habitudes. C’est l’Agence des systèmes d’information partagés en santé (ASIP santé) qui a pris l’intiative de lancer un espace de messagerie sécurisée en « betatest » dont la vocation consiste à réunir toutes les messageries professionnelles sécurisées.

D’autres interfaces qui sont proposés chez des professionnels permettent aussi le partage des dossiers de patients facilement entre confrères.  Ainsi la communication sera unifiée et automatisée grâce aux alertes et la décision médicale sera aussi partagée.