La e-médecine : quel avenir ?

Plusieurs outils et concepts de télésanté seront désormais mobilisés dans une dimension plus préventive visant à améliorer la qualité de soin. C’est un système de santé plus fluide et efficace qui s’est imposé dans les établissements médicaux depuis des décennies et qui continue d’évoluer au fil des années, malgré les embûches.

 

Consultation à distance

De nos jours, grâce à la technologie de médecine numérique il est devenu possible de consulter un spécialiste sans être obligé de parcourir des kilomètres…Les praticiens à leur tour peuvent suivre l’état critique d’un patient, donner des conseils et agir au bon moment en cas d’urgence. Cette pratique à distance est assurée par de nouvelles technologies de plus en plus rapides, mobiles, miniaturisées et performantes.

 

Une technologie révolutionnaire et performante

Sept minutes sont aujourd’hui suffisantes sur un fauteuil intelligent pour évaluer l’état de santé d’une personne. A peine assis que le poids, la température, volume d’air dans les poumons, taux d’oxygène dans le sang et capacités auditives et visuelles sont relevés. Il réalise un électrocardiogramme (ECG). Ensuite toutes les données recueillies sont ensuite stockées dans une clé USB personnelle et envoyées après cryptage vers un serveur. Mais si une anomalie est détectée une alerte se déclenche et une webcam permet de dialoguer avec le médecin traitant. Il s’agit d’un fauteuil pliable testé depuis janvier 2015 dans quatre Ehpad d’Île-de-France et de Picardie. D’autres dispositifs de télésurveillance conçus pour permettre le suivie des maladies chroniques à domicile ont été expérimenté en France tels que :

  • Cardiauvergne et son logiciel d’alerte qui scrute les variations de poids détectées par une balance connectée mise à disposition des insuffisants cardiaques ;
  • SmartView, la solution d’Orange, qui envoie par mail au cardiologue l’activité du cœur de personnes porteuses de prothèses Sorin (des défibrillateurs connectés) ;
  • Diabéo, l’application mobile médicale de Sanofi permettant aux diabétiques d’adapter leurs injections d’insuline en fonction de la composition de leur repas.

 

Avenir de la télémedecine

Demain, de nouveaux microcapteurs communicants de e-médecine seront utilisés comme support à la télémédecine dans le but d’améliorer la qualité de vie des malades chroniques. Le géant américain Google prépare ainsi une lentille de contact pour diabétique analysant le taux de glucose des larmes. Il y aura aussi des inventions made in France connectées qui devraient garantir un suivi post-opératoire à domicile :

  • la gélule-thermomètre e-Celsius de Body Cap, contre le risque de surinfection ;
  • le D-Shirt santé développé par Cityzen Sciences dont la fibre textile analyse les paramètres vitaux de son porteur.

D’autres outils de mesure de l’intensité de l’effort en matière de rééducation apparaissent comme le patch e-Tact de Body Cap à coller sur la poitrine (qui mesure l’activité et l’engagement physique au cours de la journée) ou l’attelle de genou en tissu intelligent de Cityzen Sciences (qui vérifie le bon déroulement d’une rééducation post-opératoire).